LE CARNET D'UN VOYAGE AUTOUR DU MONDE.............  
 
   
 
Avec le carnet de voyage, nous vous offrons la possibilité de suivre notre aventure à travers ces lettres postées sur notre site internet tout au long du voyage. N'hésitez pas à laisser des commentaires à nos lettres, nous les lirons avec attention. Les menus à gauche peuvent vous permettre de retrouver des lettres en fonction du pays dans lequel elles ont été envoyées et en fonction de la date d'envoie. Bonne consultation !
 
 
   
   
   
  Trier les lettres :
   
 
 
 
   
 
 
Le 17 Novembre 2007  
  Katmandou, Népal
 
A la recherche du Yéti
 
Nous avons quitté Bangkok et l’Asie du Sud-Est le 21 octobre, depuis nous avons entamé une nouvelle partie de notre voyage. Nous ne sommes pas sur un nouveau continent mais presque ! L’Inde et aujourd’hui le Népal nous dévoilent une culture, une religion et un climat bien différents de ce que nous avons côtoyé en Asie du Sud-Est…

Nous arrivons à Calcutta (Kolkata) en fin d’après-midi, il fait beau et chaud mais terriblement sec… De l’aéroport, nous prenons le traditionnel taxi jaune « Ambassador », une voiture de collection de l’époque coloniale avec Shiva collé sur le tableau de bord ! La ville est paraît-il calme, car c’est le dernier jour d’un grand Puja, l’une des plus grande fête annuelle du pays. Nous descendons dans un hôtel miteux, on nous avait prévenu mais on n’a rien trouvé de mieux…
Nous restons quelques jours dans cette grande cité, le premier contact avec les hindous est plutôt convaincant, ils parlent un mélange anglo-hindi fort sympathique à entendre. Calcutta est loin d’être une ville touristique, c’est plutôt un lieu de passage pour ces derniers, une escale entre deux trains pour des sites plus attrayants. Ce que l’on a donc trouvé agréable à Calcutta, c’est de pouvoir se fondre dans la foule sans risquer de se retrouver avec une ribambelle de racoleurs entre les jambes.

Notre projet était (comme beaucoup de monde), de rejoindre Darjeeling en train. Hélas, celui-ci est bondé par les bengalis dont c’est les vacances annuelles. Nous nous tournons vers la solution du bus-couchette… Pas besoin de rentrer dans les détails, nous sommes arrivés saisn et saufs 14h plus tard à Siliguri d’où nous avons pris une jeep pour enfin atteindre Darjeeling.

Nichée à 2100m d’altitude, cette célèbre station climatique porte bien son nom, ce fût un vrai choc thermique pour nous ! Au premier coup d’œil, cela nous a remémoré la ville de la Paz. Juchée sur un flanc de colline abrupt, cette ville de 200 000 habitants se cramponne à la pente… Bien sûr, les champs de théiers qui l’entourent lui rajoutent un charme tout particulier.

Notre guesthouse est installée sur les hauteurs, une excellente adresse avec vue sur le Kanchenjunga (8500m, quand le brouillard ne s’en mêle pas) et une excellente cuisine tibétaine.
À Darjeeling, les habitants parlent tous le népali, c’est d’ailleurs curieux de voir les citadins de Calcutta parler en anglais avec les marchands ! Malgré son air un peu défraîchi, Darjeeling est une ville pleine de charme où l’on peut facilement passer une journée à flâner dans ses petites ruelles avant de déboucher dans les champs de théiers.

Nous avions prévu de nous lancer sur les chemins du trek qui longe la frontière népalaise, mais l’épais brouillard qui se lève chaque jour aux alentours de 14h sur la ville et les montagnes alentours nous en a un peu dissuadé. Nous préférons lever le camp et partir dès que possible pour le Népal tout proche.

Le passage de frontière le plus accessible depuis Darjeeling nécessite de redescendre dans la vallée. C’est l’occasion pour nous de prendre le fameux « Toy Train », un petit train à vapeur (l’écartement des rails n’est que de 60cm), qui part maints virages descend tranquillement (en 9h), les 1800m de dénivelé ! Nous n’empruntons qu’une petite portion du trajet, 4h pour descendre 30km, nous aimerions bien quand même traverser la frontière aujourd’hui !
On y arrivera d’ailleurs tout juste, nous passons notre première nuit au Népal au poste frontière de Kakarbhitta.

La journée de transport qui suit est à ce jour la plus mémorable de tout notre voyage. Départ 4h du matin, nous sommes sur les places du fond (une banquette) dans un traditionnel bus TATA. Au bout du deuxième « sursaut », les sièges de devant nous tombent sur les genoux et resterons ainsi durant les 17h de ce voyage pittoresque. Il n’y a rien à faire, pas possible de dormir, pas possible de lire, juste de faire quelques sourires à la petite famille à côté de nous qui voyage également jusqu'à Katmandou avec un bébé de 1an…

Les deux heures d’embouteillage pour entrer dans la ville ont fini de nous achever, mais nous sommes enfin à Katmandou ! Julien est arrivé le même jour de France, il a pris des vacances prolongées pour finir le voyage avec nous, la Maurienne s’agrandit au sein du groupe. Nous le retrouvons le lendemain matin, bien plus frais que nous malgré le décalage horaire !

Marie achève son tour des Annapurnas avec son groupe le lendemain, tout semble s’être passé comme sur des roulettes, nous l’avons retrouvé un peu sur les genoux mais ravie de son boulot. Elle nous propose de faire la visite de la ville avec son groupe, nous partons ainsi en bus avec un guide francophone pour la visite de Pashupatinath, haut lieu de crémation hindouiste (voir photos), puis dans le grand Dubar`s square de Bhaktapur une ville musée, avant de finir en fin d’après-midi au moment où les couleurs sont les plus belles, à la célèbre stupa de Bodhanath.

Après ces quelques jours de retrouvailles, l’envie de partir dans les montagnes semble logique. Marie ne peut pas nous suivre, elle a encore un peu de boulot et sa maman arrive dans quelques jours, nous partons donc sur ses conseils sur le trek du Langtang. Nous décidons de prendre un guide et un porteur pour faire fonctionner le business et aussi parce que cela nous paraît plus correct. La vallée du Langtang n’est vraiment pas loin de Katmandou cependant elle reste assez peu fréquentée des trekkeurs en raison de son accessibilité… Nous revoilà partis pour 11h de bus chaotique, mais cette fois avec des places plus convenables !

Nous débutons le trek de Syabrubesi à 1400m. Nous remontons la vallée du Langtang durant trois jours, celle-ci est loin d’être complément sauvage, une série de petits villages et « lodges » où nous nous arrêtons pour dormir sont éparpillés sur le chemin. Cela ajoute son charme à la randonnée. Le dernier village (Kyanjin Gompa) est à 3800m. Nous y passons trois bonnes journées à crapahuter sur les petits sommets environnants (entre 4500m et 4984m) pour pouvoir admirer les plus grands (plutôt entre 6000m et 7000m). Le temps est un peu couvert et les nuits commencent à être vraiment fraîche, les couleurs passent à l‘automne et la neige est bien descendue. Un peu le mal des montagnes pour Julien, le comble pour un Mauriennais…
En raison d’une trop belle journée la veille, nous redescendons la vallée en une journée au lieu de deux…2400m dans les genoux, ouille ! À notre arrivée à Syabrubesi, c’est le troisième jour Deepawali, la grande fête des lumières, tout le village est éclairé par des bougies, une ribambelle devant chaque porte d’entrée pour faire entrer les dieux…

La journée de retour sur Katmandou est plus éprouvante qu’à l’aller, nous devons voyager sur le toit faute de place et la route sur les premiers kilomètres qui ne cesse de s’effondrer nous a fait un belle frayeur, car 4*4 ou pas, le TATA, quand il commence à glisser vers le précipice cela fait plutôt peur ! Le bon point c’est qu’on était plus dispo du toit à sauter que de l’intérieur…
Bref, nous sommes encore une fois arrivés sains et saufs à Katmandou.

Il a fallu ensuite presque une semaine pour s’en remettre, dans tous les cas nous n’avions pas vraiment le temps pour nous remettre en route sur un nouveau trek. Marie est partie quelques jours avec sa maman dans le sud du pays, elles nous ont rejoint hier. Maintenant nous sommes sur les derniers préparatifs du voyage pour Lhassa, nous partons demain à la première heure, une nouvelle étape pour nous.
 
 
L'équipe du Blog Terrestre
Commentaire(s) : 5
 
 
 

 
  Plan du site Conception & Design © 2006