LE CARNET D'UN VOYAGE AUTOUR DU MONDE.............  
 
   
 
Avec le carnet de voyage, nous vous offrons la possibilité de suivre notre aventure à travers ces lettres postées sur notre site internet tout au long du voyage. N'hésitez pas à laisser des commentaires à nos lettres, nous les lirons avec attention. Les menus à gauche peuvent vous permettre de retrouver des lettres en fonction du pays dans lequel elles ont été envoyées et en fonction de la date d'envoie. Bonne consultation !
 
 
   
   
   
  Trier les lettres :
   
 
 
 
   
 
 
Le 24 Juin 2007  
  Darwin, Australie
 
La Côte Est et l'Outback Australien
 
Avant-propos : Pour tous ceux qui se sont posé des questions sur l’inactivité de notre site durant ces dernières semaines : « nous sommes bien vivants ! ». Nous n’avons pas abandonné notre carnet de route, mais en parcourant presque 7 000Km et en campant durant 5 semaines, nous n’avons en effet pas souvent eu l’occasion de se lancer dans une « mise à jour ». Par conséquent, cette nouvelle « newsletter » est un peu plus longue que les dernières… A vous de voir si vous avez le courage de lire jusqu’au bout, sinon, passez directement aux photos !

2h30 d’avion et nous voici en Australie ! Nous retrouvons sans problème Marie dans l’un des innombrables backpackers de la ville de Sydney. Après plusieurs mois de voyage (elle, en Nouvelle-Zélande, nous, en Amérique du sud), nous passons une bonne partie de la nuit à papoter autour de quelques bières. Le lendemain, le réveil est un peu dur, mais nous sommes tellement contents d’être tous les quatre ici que la journée passe sans problème. Nous partons donc visiter Sydney, nous nous rassasions avant dans un « food court », où l’on peut chacun manger un plat d’un restaurant différent, le tout autour d’une même table, plutôt pratique ! Nous passons ensuite le reste de la journée à faire les vrais touristes dans cette ville complètement loufoque.

Nous quittons Sydney dès le lendemain. La route nous attend, soit 2 500 Km jusqu'à Cairns, sans compter les détours… Nous louons pour 3 semaines un vieux break (histoire d’être à notre aise), à un prix imbattable. Nous commençons notre périple par un petit détour dans les Blue Montains, au sud de Sydney. Nous arrivons en fin de journée, juste au moment où les forêts d’eucalyptus dégagent le mieux leurs essences bleues. Il est 17h30 ! Et oui, à l’autre bout du monde, il fait nuit tôt et l’heure d’été n‘existe pas ! Heureusement, le lendemain, le temps est superbe, plusieurs points de vue sont aménagés aux sommets de grandes barres rocheuses, facilitant nos petites escapades au-dessus de ces forêts réputées impénétrables.

Après cette visite panoramique de la région, nous retournons sur Sydney, le garagiste nous attend, les freins de la voiture ont rendu l’âme ! En moins de deux heures, le tout est réparé, nous pouvons repartir, cette fois-ci en direction du nord, jusqu'à Cessnock où nous passons la nuit. Il s’agit de l’une des plus grandes régions viticoles du pays, ce n’est donc pas par hasard que nous sommes là ! Au réveil, il pleut des cordes, cela ne nous affecte pas trop puisque l’on a prévu de passer la journée à l’intérieur…des caves. En tant que Français, nous sommes extrêmement bien accueillis, nous goûtons bien des vins dont le Sparkling, un vin rouge pétillant ! Nous terminons notre virée par une dégustation de fromages dans une fabrique locale (honnêtement, pas des plus mauvais).

Sur les conseils de canadiens croisés au camping, nous partons le lendemain pour Crowdy Bay National Park. La route est plutôt longue, nous arrivons en fin de journée, au moment où les kangourous viennent brouter l’herbe du camping ! Quelles drôles de bestioles ! Nous regardons ce spectacle comme des gamins, tandis que les australiens s’affèrent à monter leur campement en tant que vrais pros. Il faut préciser que nous sommes partis pour camper durant nos 5 semaines de voyage en Australie. Ici, le camping est le second sport national (après le Rugby) et nous sommes loin derrière !

Bref, revenons à nos moutons (kangourous), notre prochaine étape est Port Macquarie où nous voulons visiter un hôpital de koalas. Ces belles peluches aux cerveaux de cacahuètes sont souvent victimes d’accidents de la route et une équipe de retraitées s’en occupe ici. Cela nous permet d’approcher ces drôles de bestioles qui semblent passer le plus clair de leur temps à dormir contre une branche. Pas facile la vie de koala !

Le lendemain, nous virons de bord pour découvrir l’intérieur des terres, il ne s’agit pas de « l’outback » australien, mais de « l’hinterland ». La journée est plutôt longue au milieu de ces interminables forêts d’eucalyptus. Nous arrivons au Bald Rock National Park en fin de journée, au cœur du bush, alors forcément la soirée se compose de : bières, barbecue et marshmallows grillés ! Nous partons sur les sentiers du parc au petit matin, en quelques minutes nous arrivons au pied d’un immense dôme de granite sur lequel le chemin continu. L’érosion a fait ici un travail extraordinaire, nous arrivons au sommet de ce monolithe de granite en quelques minutes, une île au milieu de la forêt…

Cette petite excursion dans les terres nous oblige à contourner Brisbanne (il faudrait toute une vie pour visiter l’Australie ou faire des choix…). Nous goûtons encore quelques jours aux couleurs locales de l’hinterland, avant de rejoindre la côte au niveau de la Sunshine Coast où nous passons quelques jours à profiter des belles plages. Nous sommes dans la région où débute la Grande Barrière de Corail. Hélas, l’accès aux atolls de rêves est hors de notre budget, mais cela ne nous empêche pas d’investir dans de l’équipement de « snorkeling » (masque, tuba, palmes), pour explorer les fonds de la côte. Or, ce que l’on n’avait pas vraiment prévu, c’est le prolongement de la saison des méduses dans cette zone ! Les australiens ne plaisantent vraiment pas avec cela, il peut faire 30°C sur des plages de rêves et personne ne se baigne ! Heureusement, il y a de quoi faire ici et le « snorkel » sera pour l’Asie…

Nous passons un excellent week-end « Aussie » à Emu Park. Ce dimanche, il y a un salon de voiture de collection juste à côté de notre camping, ce qui attire une foule incroyable ! Ford Falcon en tout genres, Mustang, motos V8… Bref, « des choses » que l’on ne croise pas souvent chez nous, l’ambiance étant au rock et à la country !

Après cette expérience des plus enrichissantes, nous reprenons la route avec notre vieille Holden Commodore, presque 400km de lignes droites jusqu'à Mackay. Nous passons la nuit au bord de la côte, mais dès le lendemain nous nous enfonçons de nouveau dans les terres jusqu’au Eungella National Park. C’est notre première « entrée » dans la forêt tropicale australienne et nous passons la nuit chez Crocodile Dundee (qui a bien vieilli !). Le propriétaire du camping nous conseille de scruter la rivière au lever du jour pour avoir peut être la chance de voir un ornithorynque (en gros : un castor avec un long bec plat). Fouet est le seul à en apercevoir un (le veinard). Nous terminons par une petite excursion en forêt (sans encombre), puis nous rejoignons Mackay afin de poursuivre notre route vers le Nord. Le temps passe vite, notre avion est dans 8 jours et nous aimerions bien visiter la région du Nord Queensland au-dessus de Cairns.

Plus nous montons, plus le climat devient tropical, les forets d’eucalyptus se sont transformées en champs de canne à sucre et nous devons définitivement abandonner les plages trop dangereuses pour la forêt (pas toujours mieux !). C’est ainsi qu’à Mission Beach nous sommes partis dans la forêt à la recherche du casoar (une autruche au cou bleu typique du coin) et, en plus de quelques sangsues, nous sommes tombés sur un énorme python ! « Pas dangereux » qui disent les locaux !

Enfin, le 2 juin, nous arrivons à Cairns, nous passons une nuit à Kuranda, un charmant village plus loin dans les hauteurs que nous recommandons fermement pour sa tranquillité et son marché d’artisanat ! Nous passons nos derniers jours sur la côte Est dans la superbe région du Cap Tribulation, reconnue mondialement pour sa « Wet Tropical Forest ».

Le vol entre Cairns et Alice Springs ne dure que 2h, mais c’est comme si nous changions de pays. Nous voici au centre de l’Australie, dans l’outback froid et sec (à cette saison), le changement avec le climat tropical est plutôt radical… Alice Springs est sur la route qui relie le Nord au Sud du pays, une ville de 30 000 habitants au milieu du désert et qui aujourd’hui vit essentiellement du tourisme. Nous avions prévu de remonter sur Darwin en train, mais louer une voiture revient moins cher et cela nous permettra de sillonner tranquillement dans la région.

Dans un premier temps, nous descendons au sud (400km) pour atteindre le site d’Uluru (Ayers Rock), ce fameux monolithe rouge, emblème de l’Australie. Nous entrons sur le territoire des Aborigènes (nécessitant un permis), territoire restitué il y a quelques années seulement. Il n’empêche que l’énorme business qui gravite autour de ce monument naturel ne profite guère à ces derniers… Nous restons une seconde journée dans la région pour visiter le site non moins sacré des Kata Tjuta (Olgas), un paradis pour les grimpeurs, mais comme à Uluru, il est un sacrilège de monter sur ces rochers sacrés. Les gestionnaires du parc en collaboration avec la communauté Aborigène ont réalisé autour de ces deux sites un musée sur la culture Anangu, permettant d’avoir une approche différente de ces lieux appartenant avant tout aux Aborigènes.

Sur notre route pour remonter vers Alice Springs nous faisons un détour par King's Canyon, une autre formation naturelle hallucinante. Nous repassons une nuit au-dessus d’Alice Springs avant d’entamer les 1 500Km jusqu'à Darwin. Des centaines de kilomètres de lignes droites parsemées de « Roadhouses » pour faire le plein d’essence… Nous arrivons le soir même à Tennant Creek, où nous avons la chance de croiser le chemin de Jimmy, un ancien mineur reconverti en « conteur du bush ». Il nous explique également comment survivre dans l’outback avec les moyens du bord : tomates vertes du bush, coco du désert et chenilles grillées (au goût de poulet !). Enfin, l’arme secrète du bushman c‘est quand même sa bière et son hamburger !

La route jusqu’à Katherine nous prend toute la journée du lendemain. Comme Tennant Creek, Katherine est une ville plutôt morose où beaucoup d’Aborigènes passent leurs journées à errer dans les rues. Sans compter le problème de l’alcool, on sent qu’il règne une grande misère dans ces communautés, un vrai choc dans un pays aussi moderne que l’Australie. Katherine marque également la frontière avec le désert. Nous remontons désormais en direction de la zone humide du Kakadu National Park, réputé pour ses peintures rupestres, ses marécages et aussi ses crocodiles… Nous sommes sortis indemnes de cette épreuve : « mieux vaut voir le croco du bateau que de faire un plongeon dans l’eau ».

Depuis, nous sommes sur Darwin, une ville bien plus tranquille que celles de la côte Est avec néanmoins des soirées bien animées (marché nocturne, cinéma en plein air…).

Notre voyage en Australie touche à sa fin, dimanche nous serons à Denpensar sur l’île de Bali. C’est parti pour une autre aventure, cette fois-ci en Asie et pour quelques mois… Néanmoins on essaiera de donner des news un peu plus fréquemment, histoire de ne pas en écrire des tartines !
 
 
L'équipe du Blog Terrestre
Commentaire(s) : 6
 
 
 

 
  Plan du site Conception & Design © 2006