LE CARNET D'UN VOYAGE AUTOUR DU MONDE.............  
 
   
 
Avec le carnet de voyage, nous vous offrons la possibilité de suivre notre aventure à travers ces lettres postées sur notre site internet tout au long du voyage. N'hésitez pas à laisser des commentaires à nos lettres, nous les lirons avec attention. Les menus à gauche peuvent vous permettre de retrouver des lettres en fonction du pays dans lequel elles ont été envoyées et en fonction de la date d'envoie. Bonne consultation !
 
 
   
   
   
  Trier les lettres :
   
 
 
 
   
 
 
Le 30 Janvier 2007  
  Puno, Pérou
 
De retour de la Vallée Sacrée
 
La Vallée Sacrée des Incas se situe au nord de Cuzco dans les montagnes. Nous avons pris un bus local pour rejoindre dans un premier temps le site archéologique de Moray. Il s’agit selon les spécialistes d’un site expérimental pour juger à quelle altitude la production agricole est la plus rentable. Ainsi, les terrasses organisées selon une forme conique permettaient (à petite échelle), de faire plusieurs « essais » sur les plantations. Le site de Moray est un peu isolé dans la campagne. Nous rentrons à pied jusqu’au village de Maras où nous pouvons rejoindre des puits salants, quelques kilomètres en contrebas.

Les « Salineras » sont implantées au pied d’une source naturellement chargée en minéraux. Les bassins étendus sur plusieurs niveaux servent de plages de dépôts. Nous sommes à 2500m, il fait environ 30°C, la tâche n’est pas des plus plaisante.

Quelques centaines de mètres plus bas, nous rejoignons le cœur de la Vallée Sacrée, où coule le fleuve Urubamba. Après une bonne cerveza locale, nous atteignons le village de Ollantaytambo. Ce village est connu depuis la grande défaite de Pizzaro contre les Incas (ceux qui ont vu les Cités d’or se rappelleront du passage où Tao propose d’inonder la vallée lors d’une bataille contre les Espagnols). Nous n’avons pas croisé Esteban, mais les restes du fort sont toujours là. La petite auberge Chaska Wasi (« maison des étoiles » en Quechua), nous accueille au poil. La famille parle anglais et nous passons de longs moments à parler de diverses choses. Une approche du Pérou qui se déguste autour d’un mate de coca.

Après une journée de repos dans le village, nous montons dans le fameux « Pérourail », nous sommes un peu vert du prix (et oui Claire Manus, nous aussi on s’est fait avoir), 44$ A/R, alors qu’un bus monte par un autre chemin… Nous expliquerons d’ailleurs plus en détails dans le forum cette énorme arnaque à éviter.

Continuons, le train était finalement un moyen assez original pour se rendre au Machu Pichu, surtout que celui-ci roule en pleine jungle ! Nous arrivons de nuit au village de Aguas Calientes à l’atmosphère tropicale. Au levé du jour nous sommes scotchés par le décor. D’abrupts montagnes recouvertes de végétation encerclent le village. Nous ne nous attardons pas, le Machu Pichu nous attend. La pluie commence à tomber, il ne faut pas être déçu pour nous, il pleut tous les jours ici (vous croyez quelles poussent comment les papayes?). Il faut environ 1h30 pour gravir les 500 marches qui conduisent à l’entrée du site. Nous prenons une rincée mémorable (la gore-tex fait pitié dans ces coins-là). Heureusement, que le spectacle est là pour rattraper tout ça. Nous entrons sur le site vers 8h, la brume ne tarde pas à se dissiper, nous pouvons enfin savourer la vue générale qui est la plus belle. Nous passons environ 10h sur le site, à se balader dans les ruines et les environs. Les photos parlent d’elles-mêmes, il faut voir pour le croire !

Le train nous ramène à Ollantaytambo le lendemain matin. S’en suit une journée très longue de voyage jusqu'à la ville de Puno à 3800m, au bord du lac Titicaca.

 
 
L'équipe du Blog Terrestre
Commentaire(s) : 6
 
 
 
 
Le 25 Janvier 2007  
  Cuzco, Pérou
 
Cuzco, porte des citées Incas
 
Nous voilà maintenant à Cuzco. La ville présente un certain charme par ses ruelles étroites et sinueuses, son centre historique bâti sur les fondations d'une ancienne cité Inca. Cuzco constitue la ville la plus ancienne d'Amérique du Sud et accueille aujourd'hui 350 000 habitants.

Nous avons passé la journée d'aujourd'hui à se balader des ces magnifiques ruelles, visiter quelques monuments, et bien sûr à faire quelques achats dans les marchés artisanaux de la ville. Evidemment, nous sommes obligés de nous limiter, nous ne pourront pas porter trop de choses, la route est encore longue...

Demain nous partons pour quelques jours afin de découvrir la Vallée Sacrée et le Machipichu, site Inca reconnu mondialement. Ca va nous coûter un peu cher cette petite aventure, mais bon, c'est dommage de venir jusqu'ici et de ne pas visiter un tel site historique. Nous mettrons en ligne quelques photos de Cuzco et du Machupichu à notre retour.

Vous avez peut être remarqué que l'ajout de commentaires ne fonctionnait pas sur l'album photo. Désolé pour ce désagrément, mais maintenant c'est réparé, alors lâchez vous !

A bientôt pour de prochaînes nouvelles !
 
 
L'équipe du Blog Terrestre
Commentaire(s) : 5
 
 
 
 
Le 22 Janvier 2007  
  Arequipa, Pérou
 
Petite virée en Montagne
 
Nous avons enfin quitte la ville et son agitation pour rejoindre la cordillère et ses montagnes. Pour tout vous dire, cela ne se fait pas aussi facilement que l’on pourrait le croire… Ce n’est qu’après 5h d’attente à la gare routière d’Arequipa, 7h de bus rocambolesque, le passage d’un col à 4800m que nous sommes enfin arrivés à Cabanaconde (ça ne s’invente pas !).

L’auberge « la Valle del Fuego » nous était indiqué par le Lonely Planet et nous avons bien fait de nous s’y fier. C’est une maison familiale tenue par un Chilien tout droit sorti d’un groupe de hardcore. Un hôte de bons conseils pour les personnes ne souhaitant pas se faire avoir dans la spirale touristique du coin. Après un solide repas au coin du feu et une bonne nuit à côté de l’étable, nous sommes enfin prêts à nous jeter dans le canyon de la Colca.

Ce canyon est réputé pour être le second plus profond du monde (3191m), après son voisin le canyon de Cotahuasi situé quelques vallées plus loin. La zone qui longe le canyon sur environ 70km est occupée par des cultures en terrasses (certaines remontant à l’époque Inca). Cabanaconde, niché dans la partie avale à 3290m d’altitude est le principal village de la région. Sur les conseils de notre hôte, nous sommes descendus au fond du canyon en quelque 2h30 sous un soleil de plomb… Nous nous sommes retrouvés à Sangalle, une oasis comme on l’imagine en rêve, aménagée dans un méandre de la rivière Colca. Quelques péruviens sont là pour nous accueillir, les piscines alimentées par des sources naturelles étant une véritable petite attraction dans le coin. Quelques bungalows, des chaises longues, une pelouse épaisse à l’ombre des corossols et des avocatiers, nous voilà dans un paradis…

Après une journée de repos et d’oisiveté, nous avons repris notre route (au risque d’y rester pour toujours) ! Nous avons pris le chemin en direction de l’amont et des villages du canyon. Isolés du réseau routier, séparés par 1300m de dénivelé du reste du monde, ces villages semblent perdus. Le soleil tape toujours aussi fort dès que nous nous éloignons de l’oasis, et les cactus sont là pour nous rappeler qu’il ne doit pas pleuvoir si souvent…Nous faisons une halte pour le déjeuner à San Juan de Chuccho, juste avant d’attaquer la rude marche pour sortir du canyon. Un superbe pont suspendu nous permet de rejoindre l’autre rive. Les 300 premiers mètres de montée sont vraiment une suée, nous croisons quelques villageois descendant avec leurs mules ultra-chargées. Puis le temps se gâte, comme tous les jours à la même heure. Plus en amont les nuages s’épaississent et le tonnerre gronde, Il faut se hâter, le chemin est raide et les chutes de pierres fréquentes en cas d’orage. Nous enchaînons les 1000 mètres restant en 2h30, un clin d’œil à Jérémie pour l’exploit (les plages de Martinique sont moins raides que ça). L’orage nous aura finalement évité. Un bon repas nous attend à l’auberge et surtout une nuit bien méritée. Le lendemain matin, nous nous bousculons pour prendre le bus de 9h, nous ne nous attardons pas à la Cruz del Condor, haut lieu touristique pour observer ces grands volatiles en échange d’un taxe de 10$ ! Nous avons déjà eu la chance d’en croiser plusieurs dans le canyon. Le reste de la journée se déroule dans le bus. Nous atteignons Arequipa vers 16h, où nous retrouvons notre petit hôtel sympathique du centre ville.

Demain, nous partons pour Cuzco !
 
 
L'équipe du Blog Terrestre
Commentaire(s) : 3
 
 
 
 
Le 16 Janvier 2007  
  Arequipa, Pérou
 
Escale à Arequipa
 
Nous sommes maintenant à Arequipa. Nous avons quitté Paracas hier matin pour rejoindre la proche ville de Pisco, célèbre en raison de l’alcool qui porte son nom. Nous avons passé une journée à Pisco, afin de découvrir cette ville qui a beaucoup de charme (plus que Paracas en tous cas), mais également d’attendre le départ de notre bus pour Arequipa. Ce dernier partait à 20h30, donc nous avons lézardé l’après-midi au soleil et visité un peu le centre ville. Nous avons bien adoré les véhicules utilisés comme taxis, à savoir des pétrolettes.

Notre bus ne passait pas directement à Pisco. Il a fallu prendre un taxi pour rejoindre la Panaméricaine et de là, attendre le passage. Le plus drôle était tout de même la traversée de cette route mythique en pleine nuit, si possible en évitant les camions et les bus qui y circulaient à vive allure. Les 12 heures de bus nous ont permis de dormir dans de grands sièges confortables. Le bus étant de nuit, il ne nous a pas été possible d’apprécier le paysage qui semblait assez désertique, mais très beau.

Nous sommes finalement arrivés à Arequipa tôt ce matin, ville de 750 000 habitants perchée à 2 300 mètres d’altitude. Il ne nous a pas été difficile de trouver l’hôtel que nous avions choisi dans le Lonely Planet : La Casa de la Reina. C’est un chouette hôtel avec une cour intérieure, une terrasse sur le toit, pas trop cher (12 sols par personne), et surtout proche du centre historique d’Arequipa et de sa Plazza de Armas. Notre brève visite de la ville nous a permis de trouver de petits restaurants bon marché. Reste à voir si notre choix a été le meilleur, nos intestins nous le diront assez vite je pense…

Les jours qui arrivent vont être consacrés à la visite des musées et des monastères de la ville, mais également des montagnes et canyons alentour afin de voir des condors et se baigner dans des sources chaudes.
 
 
L'équipe du Blog Terrestre
Commentaire(s) : 8
 
 
 
 
Le 14 Janvier 2007  
  Paracas, Pérou
 
Paracas, la côte péruvienne
 
Nous ne sommes pas restés trop longtemps à Lima. Nous sommes partis hier pour aller en direction des plages du Sud, à Paracas où nous avons pu passer une bonne nuit de sommeil dans un charmant hotel.

Cette journée passée à Paracas nous a permis de nous balader, de marcher sur la plage. Évidemment, comme nous sommes en plein désert, il fait plutôt très chaud, sachant que nous sommes en plein été vu que nous sommes dans l’hémisphère Sud. Cette marche en plein soleil nous a permis de voir que la côte Péruvienne, à Paracas en tous cas, est bordée de villas luxueuses, cachées par de longs murs sans fin, réservées pour les classes sociales les plus fortunées du Pérou. C’est bien dommage car on s’attendait à trouver un petit coin tranquille et typique. Nous vous mettons quand même quelques photos pour vous donner un apercu.

Notre séjour à Paracas va donc d’achever demain. Nous allons rejoindre la ville de Pisco, connue mondialement pour l’alcool de même nom qu’elle produit. De là, nous prendrons un bus pour rejoindre Arequipa, ville de haute altitude qui correspond sûrement plus à ce qu’est le Pérou. Le trajet en bus devrai durer 16 heures, ce qui est quand même un peu long. Mais bon, on est là pour ça…

 
 
L'équipe du Blog Terrestre
Commentaire(s) : 1
 
 
 
 
Le 13 Janvier 2007  
  Lima, Pérou
 
Arrivées à Lima
 
Bonjour à tous !

Ca y est, nous sommes bien arrivés au Pérou après un long voyage de 24 heures. On a pu avoir une bonne nuit de sommeil en arrivant, et l'aventure va vraiment commencer maintenant.

Nous partons dans l'après midi pour Paragas, plus au sud, moins urbain que Lima, pour profiter du Soleil et des plages du Pérou. On verra bien à quoi ça ressemble. Nous somme encore dans l'excitation du départ, tout se passe bien, donc c'est la grande forme.

Nous remercions tous ceux qui ont pensé à nous et qui nous envoyé des message. En tous cas, nous pensons à vous tous !

On vous envoie plus de nouvelles de Paragas, ainsi que des photos, promis !
 
 
L'équipe du Blog Terrestre
Commentaire(s) : 2
 
 
 
 
Le 12 Janvier 2007  
  Grenoble, France
 
Dernier message avant le départ
 
Bon ça y est, le grand jour approche, nous partons dans quelques heures pour notre grande aventure autour du monde.

Nous vous remercions tous ceux qui se sont inscrits à notre mailing list. Les inscriptions sont toujours ouvertes pour ceux qui ne l'ont toujours pas fait, donc faîtes passer le message.

Donc nous nous préparons dans le calme, on fait et refait nos sacs, on vérifie que l'on a tout ce qu'il nous faut pour cette aventure, en emportant rien de superflu.

Notre prochain message sera envoyé de Lima, capitale du Pérou, première escale du tour du monde du Blog Terrestre. Nous vous invitons tous à vous inscrire sur notre forum pour participer ou lancer des discussions. L'inscription se fait par ce lien.

A très bientôt !
 
 
L'équipe du Blog Terrestre
Commentaire(s) : 0
 
 
 
1 2

 
  Plan du site Conception & Design © 2006