LE CARNET D'UN VOYAGE AUTOUR DU MONDE.............  
 
   
 
Avec le carnet de voyage, nous vous offrons la possibilité de suivre notre aventure à travers ces lettres postées sur notre site internet tout au long du voyage. N'hésitez pas à laisser des commentaires à nos lettres, nous les lirons avec attention. Les menus à gauche peuvent vous permettre de retrouver des lettres en fonction du pays dans lequel elles ont été envoyées et en fonction de la date d'envoie. Bonne consultation !
 
 
   
   
   
  Trier les lettres :
   
 
 
 
   
 
 
Le 26 Avril 2007  
  Wellington, Nouvelle Zélande
 
Découverte du Nord de la Nouvelle Zélande
 
Nous sommes partis de Santiago du Chili le 16 avril à 22h30, nous sommes arrivés le 18 avril à 4h du matin à Auckland, le tout en 10h de vol… En Amérique latine, la différence entre les pays était notable, en Nouvelle-Zélande, le changement est radical, si ce n’est la saison qui reste à l’automne.

Nous sommes restés trois jours à Auckland le temps « d’atterrir », puis nous sommes allés chercher notre van chez « Wicked » (merci Mimi) pour prendre la poudre d’escampette… Sur les conseils de la « petite Marie », nous sommes d’abord montés dans le Northland faire nos premiers essais de conduite à gauche, puis nous sommes redescendus tranquillement jusqu'à Auckland pour partir plus au sud en direction de la péninsule de Coromandel. Le temps est au grand beau et malgré la fraîcheur des nuits, nous dormons bien au chaud dans notre camion. Les côtes de l’île du Nord sont vraiment paradisiaques, avec ces fougères arborescentes on se croirait presque sous les tropiques, alors que quelques kilomètres plus loin dans les terres, les prairies et les vaches nous rappellent la Normandie !

Nous poursuivons notre route vers l’intérieur des terres où se trouvent les zones géothermales et la ville de Rotorua. Nous visitons le site de « Wai o Tapu » à 25$NZ l’entrée, pour voir des geysers et des « mud pot », ils ont tout compris du tourisme ces Kiwis ! Mais on ne leur en veut pas, le site vaut bien le détour. La bonne surprise c‘est qu’en sortant de celui-ci, nous trouvons une très belle rivière d’eau chaude, Kerosène Creek, agrémentée d’une cascade qui nous fera rêver pendant quelques heures…

Tout au long de notre route, nous nous arrêtons dans différents « Scenics Reserves » et « Nationals Parks », pour se balader dans leurs drôles de forêts, si peu familières pour nous que l’on se croirait dans un jardin botanique. Bien sûr, le Tongario Crossing est de la partie, ses 18 kilomètres de randonnée nous plongent dans le décor du Seigneur des Anneaux (mais sans les effets spéciaux, c’est pas pareil…).

Tout ceci nous amène à aujourd’hui (26 avril), après une longue journée sur une route de graviers, nous passons notre dernière nuit dans l’île du Nord à Wanganui. Demain nous devons descendre jusqu'à Wellington pour prendre le ferry et passer le détroit de Cook (toujours avec notre ami le camion), pour continuer notre périple en Nouvelle- Zélande, mais cette fois-ci dans l’île du Sud…
 
 
L'équipe du Blog Terrestre
Commentaire(s) : 7
 
 
 
 
Le 15 Avril 2007  
  Valparaiso, Chili
 
Remontée vers le nord en direction de Santiago
 
Depuis notre dernière escapade dans la Patagonie Chilienne (Torres del Paine), nous sommes à notre grand plaisir retourné du côté Argentin. Dans un premier temps, nous avons rejoint El Calafate (200 Km), passage obligé pour entrer dans le Parc National de « Los Glacieros ». Nous logeons dans une auberge de jeunesse, mais nous nous sentons vraiment chez l’habitant avec les enfants qui traversent la cuisine à vélo… El Calafate était à l’origine un petit regroupement d’estancias (pour l’élevage de moutons), mais depuis la création du Parc et l’essor du tourisme grâce à la présence du glacier Perito Moreno, une petite ville est née au milieu de ces étendues steppiques. Nous sommes d’ailleurs assez impressionnés, El Calafate, c’est un peu le Megève de la Patagonie. Bref, nous sommes donc allés voir la star du coin, le fameux glacier Perito Moreno. Il faut dire qu’en plus de la taille du glacier et plus particulièrement la hauteur de son front (entre 50 et 60 m), le cadre est plutôt favorable à l’observation de celui-ci. En effet, la péninsule de Magellan permet de s’approcher au plus prés du glacier qui termine sa course dans le canal de « Los Tempanos ». Les photos parlent d’elles-mêmes, si ce n’est qu’il manque les bruits du glacier qui craque…

De retour à El Calafate, nous bouclons les sacs pour El Chalten (200 Km), pour aller marcher cette fois-ci dans la partie nord du Parc de « Los Glacieros », où l’on espère bien voir le Fitz Roy et le Cerro Torre. La route jusqu'à El Chalten emprunte un morceau de la RN40 puis de la RP23 qui se termine en cul-de-sac. El Chalten est vraiment au bout du monde, sa présence dans ce coin très sauvage de la Patagonie n’a de sens que pour les touristes, randonneurs et grimpeurs qui se rendent dans les montagnes du Parc. La création de la ville ne remonte qu’à une dizaine d’années, avant que le Chili n’ait la même idée… Nous sommes partis trois jours randonner dans le Parc. C’était l’été indien, le temps était superbe, en particulier le troisième jour où nous avons pu voir le Cerro Torre et le Fitz Roy sans nuage ! Par contre, ce que l’on ne voit pas sur les photos, c’est le vent. Le vent qui a soufflé jours et nuits (très pratique lorsqu’on campe avec une tente intérieure en moustiquaire…). De retour à El Chalten nous avons pris directement un bus pour El Calafate, afin de se reposer et de fêter l’anniversaire de Jérémie. Apéritif au « Russe blanc », « bife de Chorizo » (soit 600g de bœuf Argentin), du vin Argentin, hélas certains ont eu du mal à tout digérer…

Tout cela nous conduit au 3 avril, notre avion pour la Nouvelle-Zélande est dans moins de deux semaines, et il nous reste 3000 Km à parcourir pour rejoindre Santiago du Chili d’où nous partons. Nous prenons nos tickets de bus dans un grand élan de courage et nous ferons d’un trait : El Calafate - Rio Gallegos - Mendoza, soit 48h de bus ! On peut dire que c’est une expérience intéressante, mais malgré le confort des bus Argentin, on ne le refera pas tout de suite…

Le but de ce marathon en bus était de pouvoir prendre un peu de temps dans la très charmante région viticole de Mendoza. Et du bon temps, nous en avons pris ! Plus de 70% de la production nationale de vin se fait dans cette région. Autant dire qu’on n’a pas quitté les tables des restaurants, dont la spécialité demeure l’éternelle Parillada (viande grillée). Nous sommes d’ailleurs accompagnés par un sympathique couple de Suisse, que nous avions croisée à El Calafate et que nous avons retrouvé par hasard à Mendoza (et pourtant l’Argentine c’est grand !). On regrettera de ne pas avoir visité une cave, mais nous étions à Mendoza pendant la Semaine Sainte (trois jours fériés).

Il ne reste plus que 300 Km pour atteindre Santiago du Chili. Nous faisons une halte de quelques jours à Uspallata dans les montagnes qui bordent le Parc Provincial de l’Aconcagua. Enfin, nous quittons pour de bon l’Argentine pour nous rendre à Valparaiso au Chili. Malgré sa taille imposante, cette ville aux maisons colorées, aux ascenseurs rigolos et aux nombreux graffitis, est vraiment très charmante. On gardera aussi un bon souvenir d’une soirée étudiante où stripteaseuse et stripteaseurs faisaient partie de la fête !

Nous sommes maintenant à quelques jours de notre départ, ravis de ces trois mois en Amérique du Sud, un peu déçus de ne pas rester plus longtemps, on reviendra un jour, c’est sûr ! Mais le voyage ne s’arrête pas là, c’est ça qui est excitant, nous allons continuer notre tour d’horizon, voir un autre bout de la planète…
 
 
L'équipe du Blog Terrestre
Commentaire(s) : 3
 
 
 

 
  Plan du site Conception & Design © 2006